Helloooooooooooo!

Suite à mon précédent article ” Les points et méridiens en EFT” ,  vous connaissez les différents points qu’il vous faudra stimuler pour pratiquer l’EFT. Mais ce n’est que le début. Je vais vous expliquer ici, le plus succinctement possible, comment pratiquer et quoi faire une fois que nous connaissons les points.

  1. L’inversion psychologique

Avant tout il faut savoir que si l’EFT ne fonctionne pas c’est à cause d’une inversion psychologique qui se trouve être une polarité inversée bloquant toute évolution. Vous pouvez par exemple vouloir perdre du poids mais malgré tous vos efforts, régimes… ne jamais vraiment y arriver. Ceci est dû, bien souvent, à une inversion psychologique : Votre conscient veut mais quelque chose bloque au niveau de votre subconscient donc vous n’y arrivez pas. Pour savoir si une telle inversion existe vous pourriez faire un Test musculaire ( je vous ferai certainement un article sur ce test dans quelques temps) mais en EFT « classique » il a été convenu que, par mesure de sécurité, elle sera systématiquement traitée, en commençant la ronde. De toute façon, même s’il n’en existe aucune, cela n’aura aucun impact donc autant la traiter.

Cette inversion est donc traiter en début de ronde par le tapotement du point Karaté car nous stimulons alors l’Intestin grêle qui a pour travail de trier ce que nous voulons garder et ce que nous devons laisser partir. La plupart du temps la stimulation de ce point suffit. Cependant, si l’inversion s’avère être plus forte on fera le tapotement sur le point douloureux.

vos premiers pas en eft

  1. La ronde EFT

Une ronde « classique » en EFT commence d’abord par le tapotement continu du Point Karaté en répétant 3 fois une phrase de départ. Ensuite, nous stimulons les autres points dans l’ordre suivant :

1. Dessus de la tête

2. Début du sourcil

3. Coin de l’œil

4. Sous l’œil

5. Sous le nez

6. Sous la bouche

7. Clavicule

8. Sous le sein

9. Sous le bras

Il s’agit ici des points de base qui marcheront dans 90 % des cas. Sinon, il vous faudra continuer avec ceux de la main pour des aspects plus tenaces ou si un des point régulier est difficile à atteindre.

Le but de l’EFT est réellement d’éliminer le négatif c’est pour cela que l’on travaille dessus. Le fait de se focaliser sur ça est une façon d’orienter toute la puissance de l’énergie sur l’obstacle et de le dissoudre.

L’expression orale du problème tout en effectuant le taping est une condition indispensable pour une ronde qui fonctionne. Pour cela il est important de rester sur le problème depuis votre point de vue, votre ressenti.

  1. Les phrases

Tout d’abord il y a la phrase de départ qui est essentielle car permet d’amorcer le processus et de corriger une éventuelle inversion psychologique. On doit a répéter 3 fois en « tapotant » le point Karaté en continu. Cette phrase permet d’expliquer le problème rencontré que l’on va encadrer entre 2 formules : « Même si… » et «  Je m’aime et je m’accepte tel que je suis ». On eut, bien sûr, utiliser des variantes à la fin de la phrase comme » Je m’aime entièrement et complètement »… Il faudra être le plus précis possible. Par exemple :

«  Même si je me sens très angoissé à l’idée de parler devant tout le monde lors de la prochaine réunion, je m’aime et je m’accepte tel que je suis ». Cette phrase a pour objectif de reconnaître le problème et de nous accepter avec.

Ensuite il y a la phrase de rappel qui est, en fait, un résumé de la phrase de départ. Elle se dit en tapotant sur l’ensemble des points, hormis le point karaté ou le point sensible. Si l’on reprend notre exemple précédent, la phrase de rappel sera «  Cette angoisse de parler devant tout le monde ». On fait 3 rondes (détails un peu lus bas) complètes pour un séance :

1- Point Karaté : Phrase de départ 3 fois

2- Les autres points : Phrase de rappel, ronde de 3 tours

vos premiers pas en eft

  1. Mesurer le SUD

Le SUD est une échelle d’intensité.

Vous devez identifier le niveau d’intensité émotionnelle que représente le problème pour vous en lui attribuant une note de 0 à 10, 0 représentant une faible intensité, que le problème est résolu et 10 une très grande intensité. On peut dire qu’à 5, la douleur du souvenir est supportable. Cela va vous permettre de mesurer vos progrès.

Avant d’effectuer la ronde, mesurez votre SUD face au problème. Il faudra le refaire après chaque ronde. Continuez les rondes jusqu’à obtenir un SUD proche de 0. Si l’intensité ne baisse pas c’est qu’il faudra creuser le problème plus en profondeur pour travailler sur les détails, et, à ce moment là, faire différentes rondes sur chaque aspect du problème.

Il vous faudra également, à chaque fois, vérifier vos résultats. Quand l’intensité est descendue, confrontez-vous au problème directement pour vérifier que celle-ci ne remonte pas. Si c’est le cas, comme précédemment, il faudra se plonger dans les détails du problèmes et les régler un par un.

Et voilà, vous avez maintenant de bonnes bases pour commencer à régler certains de vos problèmes. Bien évidemment, vous pouvez m’interroger si vous avez des questions ou si vous avez besoin d’aide pour élaborer vos phrases ou autre Pour cela vous pouvez noter un commentaire ci-dessous ou m’envoyer un mail via l’onglet « contact » du blog.

A très vite !!!!