Helloooo !!!

Un nouvel article aujourd’hui sur les Huiles Essentielles (HE) mais un peu particulier. Lors d’un article précédent où je vous présentais les HE (lire l’article ici) je vous parlais brièvement des contre-indications de celles ci et vous expliquais que j’en ferai un article entièrement dédié, le voici !! Comme pour tous mes articles les informations citées sont issues de mes cours, de mes recherches sur internet ou de précieux livres lus.

En effet, les HE ont de fabuleuses vertus naturelles. Mais ce n’est pas parce que nous parlons de « naturel » que cela signifie « sans danger ».

Tout d’abord, comme pour tous les produits, des allergies sont toujours possibles, il vaut mieux faire un test dans le pli du coude avant une utilisation.

Ensuite, certaines HE sont strictement interdites à certaines personnes quand d’autres doivent êtres manipulées avec précaution et choisies avec soin :

  • Les femmes enceintes : Elles sont interdites d’HE pendant le 1er trimestre. Certaines huiles leur sont, bien sûr, autorisées au-delà mais attention pas toutes. Si vous êtes enceinte et que vous souhaitez une liste des HE autorisées et interdites, contactez moi par mail ou en laissant un commentaire sur cet article, je vous l’enverrai.4

Les contre-indications des Huiles Essentielles

  • Les femmes allaitantes : Il n’y a que quelques HE autorisées car elles passent par le lait maternel. Par contre, la maman pourra également prendre certaines huiles pour soulager des maux du bébé car celui-ci les recevra via le lait maternel.
  • Les enfants : Certaines HE peuvent provoquer des troubles nerveux donc sont interdites aux enfants de moins de 6 ans. Au delà elles ne présentent plus de risque. Ce n’est, heureusement pas le cas de toutes les HE.
  • Les personnes sous traitement médical : Certaines HE peuvent éventuellement interagir avec un médicament, il faudra donc demander conseil à votre médecin avant la prise. En effet certaines huiles peuvent avoir des propriétés contre-indiquées pour une pathologie. Par exemple, l’Ail stimule la thyroïde ( donc contre-indiqué aux hyperthyroïdiens) alors que le Fenouil freine son activité ( donc contre-indiqué aux hypothyroïdiens)
  • Les personnes épileptiques : Elles doivent éviter certaines HE par exemple, celles de Fenouil, d’Hysope, certains Romarins et de Sauge.

De plus, si vous souffrez des pathologies suivantes, redoublez de vigilance :

  • Mastose ( affection du sein)
  • Sous traitement anticoagulant ou hormonal
  • Allergies ( respiratoire, à l’aspirine…)
  • Cancer hormono-dépendant
  • Insuffisance hépatique ou rénale
  • Épilepsie
  • Hypertension ou Hypotension
  • Hyperthyroïdie ou Hypothyroïdie

Les contre-indications des Huiles Essentielles

Enfin, les HE ne sont pas un jeu, vous ne devez pas faire des « expériences » ou en prendre de façon non adéquate. Vous devez respecter les doses indiquées, 1 goutte est 1 goutte. Si vous ne respectez pas ceci, des effets secondaires pourraient apparaître plus ou moins graves. Veillez donc à appliquer les mélanges et dosages prescrits. Pensez également à la qualité de vos huiles. Ne les laissez pas à la portée des enfants ( et des animaux si vous en avez).

Voilà j’ai terminé avec les « mauvaises » nouvelles. Cet article peut paraître un peu « alarmant » mais je vous rassure de suite, si les HE sont choisies avec soin et que leur utilisation est respectée, elles ne présentent aucun danger et ne délivrent que leur puissant pouvoir de guérison.

Avez-vous des questions sur ce sujet ?

A très vite !!

Bises

Laudine